21-Sep

Dès le 1er juillet 2016, il y a eu un changement de taux d’intérêt maximal des crédits à la consommation. En effet, celui des crédits au comptant est passé de 15 à 10% tandis que celui des cartes de crédits s’est abaissé de 15 à 12%.

Cette nouveauté a été développée par la présidente de la Confédération et a pour but de créer une symétrie entre la prévention des dettes à honorer et les gains des entreprises. La plupart des consommateurs ayant de la peine à payer leurs crédits finissent endettés et finalement l’Etat devra assumer ses coûts (impôts impayés, etc).

L’ancien taux de 15%, fixé en 2003, a été jugé trop haut par la ministre de la Justice et la police. Toutefois, le gouvernement fait une distinction entre les crédits au comptant qui est plus chère que les cartes de crédits du fait des coûts engendrés.

Les avis sur l’abaissement des taux sont mitigés. En effet, il est encouragé par la gauche et critiqué par la droite. La droite, soutenue par de grands établissements tels que UBS, trouve que cette modification va à l’encontre de la liberté économique.

Une adaptation du taux se fera annuellement.

Leave a comment

Envoyez-nous votre message directement depuis Messenger